Author Topic: La fugueuse  (Read 912 times)

Offline tiago

  • Sophomore
  • ***
  • Posts: 96
  • Merits 55
La fugueuse
« on: June 02, 2020, 10:57:20 PM »
ATTENTION! Vous devez avoir 18 ans ou plus pour lire ces histoires fictives de viol et de relations sexuelles non consensuelles. Si vous n'aimez pas de telles histoires, veuillez arrêter de lire.  Cette histoire n'est que fiction. Si vous ne comprenez pas la différence entre réalité et fantaisie, ne lisez plus et allez consulter. Le viol est un crime odieux et la peine est de plusieurs années de prison.  Cette histoire ne fait en aucun cas la promotion de la violence envers les hommes où les femmes. Personne n'est blessé, et c'est de la pure fantaisie. Tout les personnages sont fictifs.





Andréa avait pris sa décision. La jeune fille venait d'avoir 18 ans il y a une semaine et c'était le moment d'agir. Andréa avait été abandonnée par ses parents lorsqu'elle était jeune. Depuis lors, elle vit dans une famille adoptive où elle a subi de nombreux abus psychologiques et physiques. Elle n'a jamais été abusée sexuellement, mais ses parents adoptifs sont alcooliques et la jeune fille a  été constamment insultés et rabaissés au fil des ans.  C'est pourquoi elle avait décidé de s'enfuire à l'âge de 18 ans. Elle a donc fait ses valises et a quitté sa maison pour ne plus jamais y retourner. Andréa venait peut-être d'avoir 18 ans, mais elle avait plutôt l'air d'en avoir 15 ou 16. Elle n'était pas très grande, elle mesurait environ 5 pieds 2 pouces. Elle n'avait pas de très gros seins et était assez mince. Mais elle était bien formée ; elle avait de belles fesses, mais pas très grosses.

 Elle avait un ami nommé Fred qu'elle connaissait depuis le lycée. Il était un peu plus âgé qu'elle et était un gros consommateur de drogue. Il avait accepté d'héberger Andréa pendant un certain temps chez un ami en dehors de la ville, dans le désert. Il a donc pris Andrea en voiture et ils se sont tous deux rendus chez son ami. Fred avait le béguin pour Andréa depuis longtemps. Il avait voulu l'aider pour pouvoir se rapprocher d'elle. Le jeune homme n'avait pas de bons amis. Plusieurs de ses amis vendaient et fabriquaient de la drogue. Fred était lui-même dans le métier. Quand Andrea lui avait dit qu'elle voulait s'enfuir, Fred avait immédiatement pensé à la maison de son ami dans le désert, loin de tout. Personne ne pourrait la trouver là-bas et Andréa lui serait très reconnaissante et peut-être qu'elle finirait par avoir des sentiments pour lui. Après quelques minutes, Fred et Andréa sont arrivés chez l'ami de Fred. C'était une maison très isolée, il n'y avait pas de voisins pendant plusieurs kilomètres.  Ce qu'Andréa ne savait pas, c'est que la maison était utilisée comme un laboratoire par Fred et ses amis pour fabriquer de la méthamphétamine. Ils avaient créé un nouveau type de méthamphétamine qui était très populaire. Ils avaient gagné beaucoup d'argent ces derniers mois, mais ils voulaient étendre encore leur territoire. Ils avaient donc commencé à empiéter sur le territoire d'un gang rival, un groupe de néo-nazis qui étaient également dans le commerce de la méthamphétamine. Fred et ses amis avaient caché leurs laboratoires dans cette maison isolée afin que le gang rival ne puisse pas les trouver. Fred a garé la voiture près de la maison.

- Ne t'inquiète pas Andréa, personne ne peut plus te faire de mal ici, ta famille ne peut pas te trouver.

- Je ne sais pas comment te remercier, Fred, tu es un véritable ami.

Fred s'est approché de la fille comme s'il voulait l'embrasser. Andréa l'a repoussé doucement.

- Écoute Fred, je t'aime beaucoup, mais tu sais que je ne suis pas prêt. Trop de gens m'ont fait du mal et j'ai du mal à faire confiance. Je ne me sens pas prête à créer des liens même si tu es une personne vraiment bien.

Fred fait marche arrière. Il était déçu, mais il tenait beaucoup à Andrea pour pouvoir attendre qu'elle soit prête. De plus, elle lui avait dit à quel point sa famille adoptive avait été méchante avec elle, il a donc compris qu'il faudrait beaucoup de temps avant qu'elle se sente à l'aise pour avoir des relations intimes.

- C'est bon, je comprends. Attends-moi dans la voiture, je vais aller voir les gars et leur dire que tu vas rester avec nous pendant un certain temps.

Fred est sorti de la voiture et est allé retrouver ses amis qui se tenaient devant la maison. Quatre d'entre eux étaient en train de décharger des cartons d'un camion. Fred est allé parler au cinquième homme, Bill, qui était le propriétaire de la maison. Il lui a expliqué la situation avec Andréa.

- Tu es fou ! Tu veux une fille ici ? Nous vendons de la meth ; tu imagines si elle le dit aux flics !

- Ce n'est que pour quelques jours, elle sait que je suis dans le trafic de drogue. Elle restera dans le sous-sol et elle ne verra pas notre grand labo. Elle ne nous dénoncera pas parce qu'elle ne veut pas que sa famille ou la police la trouve. Allons, Bill, cette fille n'a nulle part où aller et elle compte beaucoup pour moi.

- Écoute, je comprends ça, mais tu vois, nous devons être prudents. J'ai entendu dire que nos concurrents néo-nazis nous recherchent. Ils savent que nous vendons nos produits sur leur territoire et ils veulent nous faire payer !

Andréa était encore assise dans la voiture et elle regardait Fred parler avec l'homme. Soudain, elle a remarqué une camionnette noire qui se dirigeait vers la maison. Fred, Bill et les quatre autres hommes semblaient surpris de voir le pick-up. Il s'est arrêté brusquement devant les six dealers de méthamphétamine. Soudain, quatre hommes sont sortis de la camionnette armés de M-16. Sans aucun avertissement, ils ont ouvert le feu sur le petit groupe qui n'a pas eu le temps de riposter. Andréa avait l'air effrayé sur les lieux, depuis la fenêtre de la voiture de Fred. Pendant que les hommes tiraient, la fille est sortie tranquillement de la voiture et s'est cachée en dessous. Elle était morte de peur en entendant les coups de feu et les cris mourants de Fred et de ses complices.
Après plusieurs secondes, les tirs se sont arrêtés.

- Ok, les gars, je pense qu'ils sont tous morts ! Jeffrey et Ted, vous fouillez la maison. Tex et moi, on vérifie les alentours.

Les quatre hommes ont commencés à fouiller la maison. Andréa n'a pas bougée sous la voiture, elle espérait que les hommes ne la verraient pas. L'homme qui donnait les ordres était Dennis Kemper, il avait environ 50 ans et il était le chef d'un gang néo-nazi qui faisait du trafic d'armes, de drogue et qui était impliqué dans de nombreuses autres activités criminelles.  Jeffrey et Ted avaient environ 40 ans et Tex environ 30 ans. C'étaient tous des hommes très dangereux. En plus de leurs activités criminelles, ils étaient des meurtriers et des violeurs. Tex était le pire de tous, il était connu pour son sadisme et certains membres de son propre gang pensaient qu'il était trop extrême. Le cœur d'Andréa battait quand Tex s'est approché de la voiture sous laquelle elle se cachait. L'homme a regardé à l'intérieur de la voiture. Andréa n'a pas bougé et a mis sa main sur sa bouche pour que l'homme ne l'entende pas. Elle savait qu'ils la tueraient s'ils la trouvaient. Elle a failli se pisser dessus alors que les bottes noires de l'homme n'étaient qu'à quelques centimètres de son visage.  Heureusement, Tex n'a pas regardé sous la voiture, puis s'est éloigné et. Jeffrey et Ted sont sortis de la maison avec des barils pleins d'argent.

- Je crois qu'on a touché le jackpot ! Ces idiots ont planqués tout leur argent dans leur cave.

Denis a ordonné aux hommes de mettre les barils dans le camion et de ramener les corps des six hommes morts dans la maison. Les hommes ont ensuite mis le feu à la maison.

- Ces connards ne nous embêteront plus. Et nous avons pris tout leur argent !

Les hommes étaient sur le point de monter dans le pick-up et de partir. Andréa a poussée un petit soupir de soulagement. C'était très traumatisant de voir Fred et ses amis se faire tuer, mais au moins, elle allait s'en sortir.
Ted a sorti les clés de sa poche et les lança à Tex.

- Attrape ! Tu conduis.

Malheureusement pour Andréa, Tex a fait tomber les clés par terre. Il s'est penché pour les ramasser et ses yeux sont tombés directement sur Andréa qui était toujours sous la voiture. L'homme s'est levé et a souri.

- Les gars, je crois qu'on a  un témoin gênant!
 
Andréa a arrêté de respirer quand elle a vu les quatre hommes se diriger vers la voiture. Jeffrey s'est penché et a saisi Andréa par les pieds.

- NON ! LAISSEZ MOI! NE ME TOUCHEZ PAS !

Jeffrey a mis la fille à genoux devant les trois autres hommes.

- Qui êtes-vous ? Travaillez-vous avec eux ? demanda Dennis.

- Non ! Un des hommes qui m'ont amené ici. Je cherchais juste un endroit pour me cacher. S'il vous plaît, je ne sais même pas ce qui se passait ici ! Laissez-moi partir ! Je ne dirai rien ! Je ne connais même pas vos noms !

- Oh, merde ! J'ai vu une photo de cette fille à la télé ce matin. C'est une fugueuse de 18 ans, elle a quittéE la maison sans le dire à sa famille.

- Vous vous foutez de moi ! Elle a peut-être 16 ans maximum mais elle ne peut pas avoir 18 ans, elle a le corps d'une jeune adolescente!  a répondu Tex.

- Que ce soit une fugueuse ou une adolescente, peu importe.

Dennis a sorti son arme et l'a pointée sur la tête de la fille.

- Elle a vu ce qui s'est passé ici, elle doit mourir !

Andréa s'est mise à pleurer.

- NON ! S'IL VOUS PLAÎT ! JE N'AI RIEN À VOIR AVEC ÇA !

Ses yeux pleins d'eau regardaient le ciel, car elle savait qu'elle allait mourir.

- Dennis attend ! Tex cria

- Quoi encore ?

- Écoutez, cette fille est une fugueuse, personne ne sait où elle est. Regardez comme nous sommes chanceux ! Une jeune fille à notre merci. Ce serait du gâchis si nous la tuions maintenant.

Dennis réfléchit un instant et puis posa son arme.

- Tu as raison, Tex, ça fait longtemps qu'on n'a pas eu d'invitée. Les gars, amenez cette petite salope dans le Pickup !

Jeffrey et Ted ont soulevé Andréa du sol et l'ont emmenée dans le Pickup. Elle a commencé à paniquer encore plus et s'est mise à donner des coups de pieds en l'air.

- NON ! LAISSEZ-MOI TRANQUILLE ! AIDEZ-VOUS S'IL VOUS PLAÎT !

La jeune fugueuse a été placée au milieu du siège arrière. Ted et Jeffrey se sont assis de chaque côté d'elle pour s'assurer qu'elle ne puisse pas s'échapper. Le Pick-Up a démarré et s'est éloigné de la maison en feu.

Le pick-up a roulé sur la route pendant plusieurs minutes. Jeffrey pointait son arme sur Andréa.

- Tu vas rester tranquille jusqu'à ce qu'on arrive. Si tu essayes d'attirer l'attention de quelqu'un sur la route, je fais te fais exploser la cervelle!

- Je vous en prie ! Laissez-moi partir, s'il vous plaît !

Andréa tremblait alors qu'elle était assise entre les deux hommes. Des larmes coulaient sur ses joues. Tex admirait la fille assise à côté de lui. Elle avait peut-être 18 ans, mais elle avait le corps d'une adolescente. Elle était très sexy. Son style emo était très mignon. La fille portait un jean noir déchiré et un t-shirt noir du groupe Slayer. Tex a tranquillement enlevé ses lunettes et a passé sa main dans ses beaux cheveux verts. Sa bite était prête à exploser à l'idée de baiser cette fille.

- Tu es magnifique. Tu devais avoir de bonnes raisons de fuir ta famille. Mais je pense qu'à la fin de la nuit, tu nous supplieras de te laisser retourner chez tes parents !

Andréa a remarqué le grand renflement dans le pantalon de Tex. Il n'y avait aucun doute sur les intentions de l'homme ! Andrea respira plus vite lorsque l'homme la toucha. Elle était mal à l'aise lorsqu'un homme la touchait et elle était terrifiée à l'idée de ce que les hommes lui feraient. Tex a alors sorti son couteau. Il a fait courir sa lame de haut en bas sur le corps de la fille.

- Ne faites pas ça pitié !

- Ho On va te violer par tout les trous!

La voiture s'est arrêtée devant une clôture métallique. Ted est sorti et est allé ouvrir la clôture et l'a fermée avec un cadenas quand la voiture est passée. Ils étaient maintenant arrivés à leur repaire. C'était une vieille usine abandonnée qui avait été achetée par le gang néo-nazi. Une clôture de fil de fer barbelé entourait le terrain.  L'usine était loin, au milieu de nulle part. Les criminels utilisaient l'endroit principalement pour la production de méthamphétamine. Mais Dennis et son gang kidnappaient souvent des femmes et les emmenaient dans cet endroit pour les violer. Dennis a garé la voiture près de la porte du bâtiment.

- Très bien, les gars, emmenez-la à l'intérieur, nous viendrons décharger les barils plus tard.

Tex a saisi Andrea sous les bras et Jeffrey et Ted ont chacun attrapé une jambe. Elle a été hissée comme un sac de provisions et ils se sont dirigés à l'intérieur du bâtiment. Andrea ne pouvait plus se contenir et elle s'est mise à crier et à brailler à pleins poumons. La jeune fille, dans une tentative désespérée, s'est pissée dessus dans l'espoir que cela arrêterait ses agresseurs. Tex l'a remarqué et s'est mis à rire

- Salope ! Tu crois que ça va nous empêcher de te violer ? Je vais juste te baiser plus fort pour ça !

Ils sont descendus au sous-sol et ont emmené la fille dans une cellule de prison qui avait été aménagée. Dans la cellule, il y avait un vieux matelas sur le sol.
Le tissu était recouvert d'éclaboussures et de taches blanches pâles, attestant des utilisations passées. La jeune fille a été violemment jetée sur le matelas. Les hommes se sont rapidement mis au travail et ont déshabillé Andrea. Elle a continué à se débattre, mais les hommes étaient plus forts qu'elle. Ils ont déchiré son t-shirt et arraché son soutien-gorge. Les hommes étaient tous en érection lorsqu'ils ont regardé la belle petite paire de seins de leur innocente victime.
Tex a regardé dans les yeux terrifiés de Morgan.

- Salope, tu on va te baiser fort!

L'homme a enlevé sa chemise et a révélé son corps musclé couvert de tatouages. Il a baissé son pantalon. Andréa avait une expression de terreur sur son visage en voyant la grosse bite gonflée de Tex  pointer entre ses jambes. Elle a poussé un cri.
- NOOOOOOOOOOON !!!!!! PITIÉ!!!!!!!!!!! JE SUIS VIERGE !

- Tu peux dire au revoir à ta virginité !

Tex a détaché la ceinture du pantalon de la jeune fille  et a baissé la fermeture éclair. Il l'a retournée sur le ventre. Il a retirée son jeans et a enlevé ses chaussures et ses chaussettes en même temps. Il a tiré sur la culotte blanche de la fille. Elle était maintenant nue ; ses petites fesses blanches étaient complètement exposées devant Tex. Jeffrey et Ted ont écarté les jambes de la fille et Dennis a tendu les bras. Il a attaché ses bras ensemble avec une corde et s'est éloigné.  Andréa avait ses règles et elle portait une serviette hygiénique. Tex l'a arrachée et l'a jetée par terre. Il s'est agenouillé sur le matelas derrière la fille et a pris un tube de lubrifiant. Il a enduit sa bite d'une grande quantité.

- Ne te méprnend pas ! Ce n'est pas pour toi que j'utilise un lubrifiant mais parce que c'est la seule façon de faire rentrer complètement ma grosse bite dans ton trou !

Tex a fait gicler un peu de cette gelée fraîche entre ses petites fesses serrées. Il mit du lubrifiant sur son doigt et le rentra dans son anus. Andréa a immédiatement commencé à se débattre davantage.

- Merde, mec ! Tu vas l'enculer  tout de suite !
- Putain ouais !! Cette salope est encore vierge, je veux qu'elle ait la première bite de sa vie dans le cul ! Et mets le grand miroir devant elle, je veux voir l'expression de son visage pendant que je vais lui défoncer le cul!

- Merde, tu es un vrai psychopathe !

Tex a mis sa bite contre le rectum d'Andréa.

- Prépare-toi ! Tu vas  maintenant faire partie de la minuscule minorité de femmes qui ont été sodomisées avant de perdre leur virginité !

Andrea a enfoncée la tête dans le matelas et a pleuré encore plus fort.



Dennis est allé chercher un grand miroir au sous-sol et l'a placé devant Andréa. Il a ensuite pris la culotte d'Andréa et l'a mise dans sa bouche.

- Tu vas crier très fort, petite fille ! Ce sera très douloureux ! Tu es vraiment une petite salope stupide. Tu n'aurais jamais dû entrer dans ce laboratoire de méthamphétamine, maintenant tu vas payer.

 La fille ne pouvait pas bouger du tout parce que Ted et Jeffrey tenaient encore fermement ses jambes et que ses bras étaient tendus et attachés devant elle. Tex s'est penché en avant et s'est allongé sur Andréa, l'écrasant contre le lit lit sous son poids. D'une main, il a attrapé les cheveux d'Andréa. Il l'a tirée en arrière avec force, ce qui l'a fait crier de douleur. Il lui a tenu la tête en haut pour qu'elle puisse se regarder dans le miroir. De l'autre main, il a attrapé sa bite et a commencé à la glisser entre les fesses d'Andréa jusqu'à ce qu'elle touche l'ouverture de son rectum. Il a ensuite lentement commencé à enfoncer son gros pénis complètement dans le cul de la fille. La culotte dans la bouche d'Andrea a étouffé ses cris alors que son derrière était envahie pour la première fois.

- MFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! MFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Tex s'est enfoncé plus profondément dans Andréa. La pression sur sa queue était incroyable ! Il regarda dans le miroir. Les yeux d'Andréa se retournaient dans sa tête et son visage était d'un rouge vif. Elle pleurait et criait en même temps. Des larmes coulaient sur ses joues. Le regard dans ses yeux montrait la douleur qu'elle endurait. Cela a rendu la bite de Tex encore plus dure.

- Punissez la salope ! cria Jeffrey
- Oui, donnez une leçon à cette petite conne ! Ce n'était pas très malin de fuir sa famille ! On ne sait jamais sur quels psychopathes on peut tomber !

Tex continua à enfoncer sa bite dans le petit trou jusqu'à ce qu'elle y soit complètement insérée.

- MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF !!!!!!!!!!!!!

Même avec la culotte dans la bouche, ses cris étaient forts. Tex a sorti sa bite de son anus. Il y avait du sang et des petits morceaux de merde sur son pénis. Andréa, dans une tentative désespérée de se protéger, a serrée ses fesses pour empêcher le pénis de Tex de rentrer de nouveau. Alors, Tex la pénétra encore plus fort, lui causant encore plus de douleur lorsque l'homme lui poignarda le cul une autre fois. Elle n'avait jamais enduré autant de souffrance auparavant ! Dennis avait déjà baissé son pantalon et se masturbait en regardant la jeune fille se faire violemment sodomiser.

Tex continue de baiser la fille pendant plusieurs minutes.  Il la tena fermement par les cheveux en poussant son sexe au plus profond d'elle. La fille a continuée à crier. Les seuls sons que l'on pouvait entendre dans la pièce étaient les grognements de Ted et les cris de douleur d'Andréa.  L'homme pouvait sentir la pression monter dans ses couilles. Il a donné une dernière poussée de ses hanches et a enfoncé sa bite aussi profondément que possible dans l'anus de sa victime, puis a déversé une énorme quantité de sperme dans la fille. Il a lâché les cheveux d'Andrea et s'est effondré sur elle. La jeune fille était en train d'enterrer son visage dans le matelas alors qu'elle sentait le sperme chaud couler dans son cul.

Ted a gardé sa bite coincée dans son cul jusqu'à ce que ses couilles soient complètement vides. Il a reculé et Dennis a rapidement pris sa place. L'homme de 50 ans était en bonne forme pour son âge et assez musclé. Son gros sexe fonctionnait encore comme celui d'un jeune de 20 ans ! Il a mis du lubrifiant sur sa bite et a pénétré violemment  le cul d'Andréa. Même si Tex lui avait déchiré l'anus, son trou était encore très serré. Elle était beaucoup plus jeune que la plupart des filles qu'il violait. Mais un trou serré est un trou serré ! Pour lui, Andréa n'était qu'un jouet sexuel. Son anus était en feu ! Elle était à l'agonie pendant que Dennis la sodomisait. Elle était dégoûtée par le fait que Dennis était plus âgé que son propre père. Le néo-nazi lui tirait violemment les cheveux comme s'il voulait la scalper. Andréa a réussi à recracher la culotte dans sa bouche et s'est mise à crier très fort.

- AIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les hommes l'ont laissée crier. En fait, ses cris excitaient d'autant plus Dennis alors qu'il continuait à monter la fille.  Il gémit bruyamment et tout son corps trembla avec la force de son orgasme. Il a continué à lui serrer les hanches contre elle, ses cuisses tremblant et frémissant.

Dennis s'est effondré sur Andréa, ses mains se déplaçant vers le bas le long de ses côtés et caressant ses cuisses. Il pouvait sentir son cul le serrer encore fort sur toute sa longueur, la grosse tête de sa bite palpitait  en elle. Son souffle était chaud contre son cou. Un bruit comme un pet se fit entendre lorsque Dennis sortit sa bite couverte de sang et de merde. Le sphincter d'Andrea avait subi de nombreux dommages pendant l'agression.

- Tu vas chier du sperme pendant des jours, salope !

 Les deux derniers hommes se sont ensuite amusé avec le derrière d'Andréa. Plus personne ne lui tenait les jambes, la fille n'avait même pas la force de bouger. Après que Jeffrey et Ted en aient fini avec son cul, la fille a été retournée sur le dos et ses jambes ont été écartées.  Tex fixait le vagin rasé d'Andrea et se jeta sur elle. Il l'a déflorée d'un seul coup. La fille a crié en sentant son hymen se déchirer. Tex tenait ses petits seins fermement dans ses mains alors qu'il la baisait sauvagement. Ses ongles s'enfonçaient dans sa peau. Les quatre hommes se sont relayés pour agrandir le petit vagin d'Andréa.  La punition dura encore quelques minutes, jusqu'à ce que le dernier homme ait fini d'inonder sa chatte de sperme.

- Qu'est-ce qu'on fait maintenant, on tue la petite salope ? demanda Ted.

- Non, dit Dennis, une occasion comme celle-ci ne se présentera pas de sitôt. Personne ne sait qu'elle est là. Je dis qu'on l'utilise plus longtemps et plus fort ! Transformons cette petite chatte en notre esclave sexuelle !

Tex s'est approché de la fille avec une machine à tatouer.

- Je vais te faire ressembler à une pute !

Les trois autres hommes tenaient Andréa fermement pendant que Tex se rendait au travail. Elle a crié pendant que l'homme la tatouait avec la machine. Après plusieurs minutes, Tex s'est arrêté, les hommes ont admiré son travail. Sous son nombril, il était écrit FUCK HOLE #1 et une flèche pointait vers son vagin. Sur le bas de son dos, il était écrit FUCK HOLE # 2 et une flèche pointait vers ses fesses. Sur son menton, une flèche pointait vers sa bouche et il était écrit FUCK HOLE #3. Les hommes félicitent Tex pour son travail.
Dennis se pencha vers Andrea.

- Pour nous, tu n'es rien d'autre qu'un corps avec trois trous serrés. Tu n'es qu'un dépositoire pour notre sperme ! Tu nous appartiens maintenant ! Cette cellule c'est ta nouvelle maison!

Andréa ne pouvait pas se défendre et était juste allongée sur le vieux matelas. Les hommes sont sortis de la chambre, ont fermé la porte à clé et ont éteint les lumières. Andrea était maintenant seule dans la petite cellule, pleurant de douleur et de désespoir. Elle savait que personne ne viendrait ici pour la sauver.

Andréa n'avait plus de force et s'est endormi rapidement après le départ des hommes. Elle s'est réveillée plusieurs fois au milieu de la nuit pour pleurer. Tex l'avait blessée lorsqu'il l'avait tatouée. Mais c'était surtout son anus et son vagin qui étaient très douloureux. La douleur à ces endroits était insupportable. Andréa pleurait comme une petite fille dans sa cellule. Elle savait que les hommes l'utiliseraient pendant longtemps pour satisfaire leurs perversions sexuelles. Elle avait fait une grosse erreur en suivant Fred et maintenant elle payait pour ! Elle aurait préféré être morte plutôt que d'être un jouet pour ces néo nazis. Elle savait que demain matin, elle serait à nouveau victime d'un viol collectif et peut-être même pire.

Les hommes ont fêté cela toute la nuit. Ils avaient éliminés leurs concurrents et volés tout leur argent et se félicitaient pour cela. Mais Tex ne pensait pas vraiment à l'argent. Il pensait à Andréa et à toutes les vilaines choses qu'il pouvait lui faire. Tex était un pur sadique. Il prenait un grand plaisir à entendre les cris de douleur des gens, surtout des jeunes filles. Les quatre criminels écoutaient les nouvelles à la télévision pendant qu'un journaliste parlait de la disparition d'une jeune fille de 18 ans, Andrea Hills, et montrait une photo d'elle. Le journaliste a déclaré que sa famille avait des raisons de craindre pour sa sécurité.

- Ils ont raison, cette petite chatte n'est pas en sécurité avec nous ! répondu Jeffrey

- Ils peuvent la chercher tant qu'ils veulent, mais ils ne la trouveront jamais ! Elle est notre propriété maintenant !  Dit Dennis.

Les quatre hommes se félicitairent pour la capture de la jeune fille de 18 ans. Le fait qu'une fille fragile et vulnérable comme Andréa soit à leur mercie les a vraiment excités.  Ils allaient la briser physiquement et psychologiquement !

Le lendemain matin, les hommes sont descendus au sous-sol et sont entrés dans la cellule d'Andréa. Elle était allongée sur le ventre sur le vieux matelas. Tex l'a réveillée en lui donnant une dure claque sur le cul. La fille nue gémissait de douleur. Il l'a prise par les cheveux et l'a placée à genoux sur le matelas. Dennis se tenait devant elle, a détaché la ceinture de son pantalon et a sorti sa grosse bite en érection.

- C'est l'heure du déjeuner Andréa !

Tex a poussé la tête d'Andrea vers l'entrejambe de l'homme de 50 ans.

- Ouvre la bouche et suce-moi bien !

Andréa a ouvert la bouche et Dennis a poussé sa bite à l'intérieur. Il a tenu sa tête fermement avec les deux mains et la fille avait du mal à respirer. Il a continué à violer sa bouche jusqu'à ce qu'il atteigne l'orgasme. Il a éjaculé directement dans sa bouche et Andréa pouvait sentir un flot de sperme couler dans sa gorge. Dennis s'est retiré et lui a donné un coup de poing dans l'estomac. La fille a vomi le sperme qu'elle n'avait pas encore avalée et est tombée par terre. Les hommes ont formé un cercle autour d'elle.  Andréa avait pour la première fois le goût du sperme dans la bouche, cela la rendait malade et elle avait très soif.

- De l'eau.... S'il vous plaît.... donnez-moi de l'eau.

- As-tu soif ? Les garçons, donnez de l'eau à notre invitée !

Jeffrey et Ted ont ramassés Andréa et l'ont jetée sur le matelas de son dos. Jeffrey a pris une serviette et l'a mise sur le visage de la fille et Ted s'est approché d'elle avec une grande bouteille d'eau. Il l'a versée sur le visage d'Andrea qui était couvert par la serviette. La jeune fille se débattait, et elle ne pouvait pas respirer car les deux hommes la torturaient avec la torture par noyade. Tex en a profité pour soulever les jambes de la captive jusqu'à ce que ses genoux touchent ses épaules. Son vagin était totalement exposé. Il a pénétré Andrea tandis que Jeffrey et Tex continuaient de l'étouffer. Elle pensait qu'elle allait mourir.  Alors qu'elle se débattait pour  respirer, les muscles de sa chatte se sont involontairement resserrés sur le sex de Tex.

- YEEEAAAAHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!

Sa grosse bite a explosé dans la jeune chatte alors que Jeffrey tirait la serviette de son visage.  Tex s'est glissé hors d'elle, remarquant son sang sur le bout de sa bite, mélangé au jus de sa chatte. Andréa était allongée sur le matelas, sa poitrine se soulevait en essayant de reprendre son souffle. Les hommes l'ont ensuite emmenée plus bas dans la cave et l'ont jetée face première sur une table. Dennis a pris un fer à marquer en métal.


- Nous allons laisser notre marque sur toi, salope, pour montrer à tout le monde que tu nous appartiens maintenant.

 Il prit un chalumeau à propane et commença à chauffer le bout du fer à marquer qui avait la forme d'une croix gammée. Andréa s'est mise à pleurer fort pendant que les trois autres hommes la tenaient sur la table.

- NON ! S'IL VOUS PLAÎT ! POURQUOI ME FAITES-VOUS CELA !

- Parce que nous le pouvons ! Et parce que ça nous donnes du plaisir !

il a pressé le fer à marquer contre la chair de ses fesses. Le cri d'Andréa résonnait sur les murs de la cave. Ses yeux roulèrent dans sa tête. La douleur était presque insupportable, et elle se sentait sur le point de s'évanouir.  
 










« Last Edit: June 24, 2020, 06:32:03 PM by tiago »